13 Reasons Why est le nouveau succès de Netflix ! Derrière une série, en apparence très teenager, se cache une vision assez juste du harcèlement scolaire et de ses conséquences…

Un petit synopsis…

Hannah Baker a seulement dix-sept ans lorsqu’elle se suicide. Alors que le lycée ne comprend pas son geste, son ami Clay Jensen reçoit des cassettes sur lesquelles la jeune fille s’est enregistrée avant sa mort. Elle y raconte les treize raisons et circonstances qui l’ont mené à sa perte : treize personnes qui lui ont fait du mal et qui devront assumer les conséquences de leurs actes.

Les premiers épisodes n’étaient pourtant pas très engageants. On y retrouve une Hannah Baker très naïve et qui inspire au début peu d’empathie. Seul le personnage de Clay, touché par la mort de son amie, semble avoir un peu plus de relief.

Mais la série prend vite une autre tournure. D’un Clay au début très passif, on découvre un personnage combattif, voire incisif avec les personnes qui ont fait du mal à Hannah. Cette dernière (que l’on aperçoit régulièrement dans des flashbacks) est d’ailleurs de plus en plus touchante et semble parfois reprendre espoir, avant que son harcèlement ne la rattrape.

Le combat des parents d’Hannah est aussi très bien restitué. Alors que la direction du lycée est hostile à reconnaître un cas de harcèlement, les Baker entament des recherches difficiles pour comprendre le geste de leur fille. A ce niveau-là, 13 Reasons Why m’a beaucoup fait penser au combat des parents de Marion Fraisse, dont le collège avait aussi refusé de reconnaître le harcèlement de leur enfant.

Une sensibilisation au harcèlement scolaire…

La façon dont le harcèlement d’Hannah se déroule est sans doute assez réaliste. Loin du schéma très cliché « un bourreau, une victime », l’histoire d’Hannah se concentre sur de nombreux personnages qui, chacun à un degré différent et de manière indépendante, ont fait de sa vie un enfer. Au final, les uns ne sont pas plus responsables que les autres et les questionnements des bourreaux sont assez intéressants. Hannah ment-elle dans ses cassettes ? Faut-il nier toute responsabilité ? Faut-il au contraire dire la vérité ?
C’est finalement peut-être comme cela que se déroule un harcèlement, de façon insidieuse : une chose au-dessus d’une autre peuvent alors casser le  moral, avec des conséquences parfois dramatiques.

13 Reasons Why est-elle une série féministe ?

Ce qui choque le plus dans le cas d’Hannah, c’est la vision des autres sur son corps et sa vie sentimentale. Dès le premier épisode, la lycéenne est victime de slutshaming. La majorité des harceleurs va d’ailleurs justifier ses actes par le comportement supposé indécent de la jeune fille.
C’est peut-être là que 13 Reasons Why délivre un message féministe. A un âge où appréhender la sexualité peut être difficile (souvent par manque d’information), les comportements sexistes sont plus courants, accrus et plus difficiles à détecter et à combattre pour la victime.

Pourquoi regarder 13 Reasons Why ?

Parce que la façon dont est abordé le harcèlement, au travers des cassettes d’Hannah, est poignante et inhabituelle. On assiste à son harcèlement, dont l’intensité est croissante, au fil des épisodes, mais aussi, de plus en plus,  aux réactions … de Clay. Le lien entre Hannah et Clay, entre le passé et le présent, est particulièrement bien exploité, avec des transitions touchantes, sur les lieux où se sont déroulés les différents drames de la vie d’Hannah.

Bref, 13 Reasons Why est la série parfaite pour se sensibiliser au harcèlement scolaire, avec un bon suspense au rendez-vous !