Le 23 août dernier, Charles Aznavour, grand nom de la chanson française, a vu son nom apparaître sur une étoile du célèbre Walk Of Fame d’Hollywood. Retour sur la vie de cette star de 93 ans qui repart en tournée.

Jeunesse et vie privée

Mischa Aznavourian et Knar Baghdassarian, apatrides d’origine arménienne, attendaient un visa pour les USA, avec leur fille Aida, lorsque naquit Shanourh Varinag Aznavourian, le 22 mai 1924 à Paris, qui sera plus connu sous le nom de Charles Aznavour.

Son père Mischa ouvrit un restaurant à Paris, mais cette aventure ne dura pas longtemps, Knar, la mère de Charles, allait de petits boulots en petits boulots. Avec son mari et leurs amis émigrés, ils montaient des représentations . Charles ayant quitté l’école très vite n’a eu qu’un seul diplôme – le certificat d’études – avant d’en obtenir un second, 70 ans plus tard. Lui et sa sœur faisaient quelques apparitions dans des pièces de théâtre. Son père s’engagea comme volontaire dans la guerre,  afin de remercier la France, ce pays qui l’avait accueilli. A son retour, il hébergea  plusieurs immigrés russes, arméniens et juifs d’Europe.

En 1946, Charles épouse Micheline Rugel Fromentin, avec qui il aura une fille, Seda. En 1955 il épouse Evelyne Plessis, une autre chanteuse, et naissent Charles et ensuite Patrick. En 1967, il épouse Ulla Thorsell, toujours à ses côtés, et de cette union naissent Katia, en 1969, Misha en 1971 et Nicolas en 1977.

Sa carrière

La carrière de Charles Aznavour prit son envol à la sortie de la guerre, lorsque avec son ami Pierre Roche, ils commencèrent à composer quelques chansons pour eux et d’autres. Il rencontra Edith Piaf avec qui naquit une forte amitié, durant quelques années. Elle les convia, lui et Pierre, à une tournée aux USA, entre 1947 et 1948. Pierre et Charles enregistrèrent leurs premiers 78 tours à Paris, puis au Québec. Charles ayant le mal du pays décida de retourner en France, quant à Pierre, il décida de rester au Québec. Pour Charles, il fallut tout recommencer, et en solo.

Charles commença à se faire un nom, comme interprète, et plus en tant qu’auteur-compositeur. Les critiques fusaient que ce soit par rapport à sa voix, sa taille, ses gestes, son manque d’instruction etc… Malgré tout, il eut de la ténacité et cela paya. En 1956, lors d’un récital à Casablanca, le succès fut tel qu’il fut propulsé au rang de vedette. Pour son premier Olympia, il écrit « Sur ma vie » qui devint son véritable premier succès populaire. Sa carrière prit définitivement son envol à l’Alhambra en 1960, grâce à « Je m’voyais déjà », il a alors 36 ans. Durant cette période, en parallèle à la chanson, il prend part à de nombreux films. Cette décennie fut le début d’une grande carrière : « Les comédiens » (1962), « La mamma » (1963), « For me, formidable » (1964), « La bohème » (1965), »Emmenez-moi » (1967). En 1972, il écrit « Comme ils disent », première chanson qui traite de l’homosexualité de façon très sérieuse, et malgré les conseils de ses proches, il décida de l’interpréter, quitte à dégrader son image. A partir de 1977, il fut beaucoup sur les routes afin de privilégier les concerts à l’étranger.

Le terrible tremblement de terre en Arménie, en 1988, fut un bouleversement dans sa vie , très attaché à ses origines.  Charles décida de monter la fondation Aznavour pour l’Arménie et d’écrire la chanson « Pour toi Arménie » en  1989, avec la collaboration de plus de 80 artistes. Il a reversé tout les droits de disques et d’édition de cette chanson à sa fondation afin d’aider les sinistrés. Une place de la capitale Arménienne, Erevan, porte son nom, depuis 2001, et dans la ville la plus touchée par le séisme se dresse une statue à son effigie.

En 1995, il rachète avec Gérard Davoust les éditions musicales Raoul Breton qui lui avaient permis de débuter dans la musique.

A la fin des années 90, il décida de se consacrer à l’écriture, commençant par un recueil de nouvelles, puis quelques œuvres autobiographiques.

Fin 2008, le président de la république d’Arménie lui confère la nationalité arménienne puis, en février 2009, il devient l’ambassadeur d’Arménie en Suisse. Il occupe également le poste de représentant permanent de l’Arménie auprès de l’ONU.

 

Durant ses 70 ans de carrière, Charles Aznavour a tourneé dans plus de 60 films, a composé plus de 800 chansons, dans 6 langues différentes, et a vendu 180 millions de disques, dans le monde entier. Cette étoile à Hollywood est l’aboutissement des 70 ans de carrière et des 93 ans de vie de cet homme, généreux et vrai.

Bérénice Prodhomme